Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polars.etc.
  • Polars.etc.
  • : Blog pour les amateurs de polars et thrillers...ainsi que pour ceux qui veulent découvrir la criminologie...
  • Contact

Boss

  • Polars Etc
  • http://polars.etc.over-blog.com/
  • http://polars.etc.over-blog.com/
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 19:58

Depuis des années, la sécurité publique est sur toutes les lèvres, notamment celles des responsables politiques, de droite comme de gauche. Pourtant, pour chaque policier de terrain une évidence s’impose : les discours, les articles de presse, et leurs commentateurs ignorent volontairement la réalité de leur métier.
Marc Louboutin a été inspecteur puis lieutenant de police durant dix-sept ans. À Paris, Chambéry et Quimper, il a fait partie, ou a encadré, de nombreux types d’unités de police. En 2001, constatant que l’administration lui demandait explicitement de ne plus se focaliser sur l’interpellation de délinquants, fussent-ils criminels, il a claqué la porte.
Ce récit, parfois très cru, est celui de sa carrière, sans concession envers les faits ni envers lui-même. C’est l’expérience vécue d’une partie de l’histoire des Inspecteurs de police, aujourd’hui disparus, au-delà des fictions de cinéma.
L’histoire d’une vocation devenue un dégoût avec l’arrivée de la police « moderne » au début des années 2000, celle dans laquelle, aujourd’hui, des « flics de terrain » tentent toujours de surnager.

Citation :« Tu vois, la police ce n’est pas si simple que cela. Ce n’est jamais blanc ou noir, rose ou bleu. La police, presque toujours, cela pue le sang, la merde, la sueur, le sperme, l’haleine de mauvaise vinasse, la viande faisandée et la fumée froide de cendriers qui débordent. »

Marc LOUBOUTIN "Métier de chien" Rouge Sang Edition, 12.10€

Marc LOUBOUTIN "Métier de chien" Rouge Sang Edition, 12.10€

8.5/10

Dès le départ, l'auteur donne le ton. Il installe une proximité avec ses lecteurs, il les tutoie, leur propose de suivre le déroulement de sa propre carrière en leur racontant quelques épisodes de terrain...et il n'oublie pas de les commenter!

Le style est efficace, percutant, et prenant. Le lecteur est immergé dans le quotidien d'un flic bosseur qui a eu la chance de connaitre une époque aujourd'hui révolue, celle où les policiers s'adaptaient à la réalité du terrain, où ils étaient impliqués, et solidaires.

Des années 80 aux années 2000, Marc Louboutin en a vu des vertes et des pas mûres. Il nous donne quelques exemples, nous plonge dans un monde où la police marchait grace à des effectifs motivés qui donnaient de leur temps, de leur personne et même de leur argent...une police qui avait déjà peu de moyens et où le "système D" était de rigueur. Ses premières années de service sont assez intenses et c'est un réel plaisir de les découvrir. Dès les premières pages, l'auteur nous hameçonne et l'on ressent les montées d'adrénaline comme si on y était!

Ce livre nous montre aussi les dysfonctionnements au sein de la police. On touche du doigt la difficulté du métier car les policiers rencontrent toute la misère du monde dans l'exercice de leur fonction: insultes, violences, morts, confrontation à des victimes brisées....ils sont aussi exposés à la bêtise de l' administration: sanctions non méritées, mutations forcées, manipulation, création de faux administratifs pour protéger certains et léser d'autres etc... la liste est longue et l'on comprend le ras le bol que peuvent ressentir les policiers.

Ce témoignage doit vous toucher, vous révolter, vous indigner, vous faire réagir...Une lecture utile pour connaitre la réalité du métier de policier...

Merci pour ce témoignage, et vivement le tome 2!

 

 

Repost 0
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 18:29

La Mort est dans notre imaginaire la seule inconnue dont nous ne pouvons refuser l’étreinte quand elle le désire. Mais que savons‑nous d’elle ? Rien ou presque.

Cette confession exclusive révèle au monde ce qu’aucun historien, ni chercheur, ni médecin n’a jamais pu dévoiler : la Mort a un nom ! Catule, de sexe masculin, bel homme et fan des Beatles.

Catule la Mort déprime. Il se sent mal‑aimé par l’humanité, supplanté dans le cœur des hommes par la médecine et ses rêves grotesques de vie éternelle. Alors, la Mort décide de se mettre en grève et d’organiser une sensationnelle opération de communication planétaire pour instaurer un monde où il sera enfin reconnu d’utilité publique, adulé comme une Star.
« C’est la gloire, les lauriers et les applaudissements ou je débraye. »

 

Citation :

Catule la Mort (Officiel) : « Mourir est la dernière chose à faire. Lol. »
20850 j’aime. 2690 commentaires. 3105 partages

Stéphane NOLHART "IN FINE" Rouge-Sang Editions, 168 pages, 7.80€

Stéphane NOLHART "IN FINE" Rouge-Sang Editions, 168 pages, 7.80€

8/10

Voilà un roman original et qui mérite qu'on s'y intéresse! L'auteur nous propose le témoignage de la mort en personne. Immersion donc dans le monde de Catule. On  le découvre en pleine déprime. Il  veut être aimé par les hommes et se met en grève.

L'auteur a de l'idée, et une belle plume. Il joue avec les mots, les situations, et l'histoire. Catule est donc plutot branché et cruciverbiste. Son ennemi est le dieu de la médecine Asclépios...

Quelles seront les retombées de la grève de Catule La Mort?? A vous de le découvrir!

En bref: +1 Polars.etc aime ça!

Repost 0