Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polars.etc.
  • Polars.etc.
  • : Blog pour les amateurs de polars et thrillers...ainsi que pour ceux qui veulent découvrir la criminologie...
  • Contact

Boss

  • Polars Etc
  • http://polars.etc.over-blog.com/
  • http://polars.etc.over-blog.com/
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 16:32

Polars.ect fait la promo de vos romans sur son blog....contactez nous vite!!!!

Repost 0
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 10:00

Sur le bureau de Mørck, le dossier d’un double meurtre impliquant une bande de fils de famille, innocentée par les aveux « spontanés » de l’assassin. Mais très vite l’inspecteur s’aperçoit que l’affaire, hâtivement bouclée, comportait des zones d’ombre. Quel rôle ont vraiment joué, il y a vingt ans, trois des hommes les plus puissants du Danemark ?

    83547227_p.jpg

     



8/10
Dans la lignée de "Miséricorde". Nous retrouvons avec plaisir les personnages de Carl Morck, et Assad. Morck va être confronté à ses angoisses dans cette enquête délicate.
Apparition de Rose la secrétaire du département  V qui est haute en couleurs: deux mots pour la décrire: sens de la reparti et efficacité.
L'intrigue est intéressante et bien ficelée. Morck s'attaque à un groupe d'hommes puissants qui se délectent de la souffrance des autres. Les scènes de violence font froid dans le dos. Le récit de Kimmie est poignant.
 Un roman à ne pas manquer...

Repost 0
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 09:40

Quand des touristes découvrent le corps crucifié d'une jeune femme au coeur de la forêt de Brocéliande, les médias se déchaînent et l'affaire fait vite la Une de l'actualité.
Alors que la police s'oriente vers un rituel satanique, Marc Torkan, ex-grand reporter, est chargé d'une contre-enquête par son ancien rédacteur en chef. Accompagné d'une photographe inexpérimentée, il comprend rapidement que la police fait fausse route : la veille du meurtre, la victime semble s'être rendue à une rave-party. L'enquête prend un tournant inattendu lorsqu'en Thaïlande, un deuxième cadavre est retrouvé en marge d'un événement similaire.
Pour le journaliste et sa coéquipière, la chasse au scoop se transforme en chasse à l'homme. Seuls, ils se lancent sur la piste d'un tueur en série, qui choisit ses proies dans le tumulte et la fièvre des nuits électro.


chan.jpg


Frédérick RAPILLY "Le chant des âmes" Pocket, 406 pages.


8/10
Il s'agit de l enquête d'un journaliste sur un serial killer international dans le milieu de la musique techno. Ce fond musical est original et bien documenté. Les personnages sont intéressants et sympathiques. L'histoire nous fait voyager, et les fausses pistes s'accumulent. La recette d'un thriller réussi est là: pas de temps morts, du suspens, et une écriture fluide. On a hâte de lire la suite....
Un thriller efficace!

Repost 0
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 09:30

Pourquoi faudrait-il qu'une femme soit belle pour être aimée ? Quand Lucien Raskin lui pose la question, Georgette Vanderbiest est aux anges. Quelques jours plus tard, elle est égorgée.
En cette période de carnaval, c'est à l'inspecteur Lilas Klaus et à son acolyte Serge Zwanze qu'il revient de faire tomber les masques pour dévoiler le visage du meurtrier. Or, des masques, il y en a. Un mari trop séduisant. Un ami trop entreprenant. Une handicapée trop belle. Une bibliothécaire trop ingénue. Sans
oublier un violoncelliste qui consacre ses soirées à jouer de son instrument, nu, face à sa fenêtre qui ouvre sur le lieu du crime.
Elle est pourtant bien paisible, cette minuscule rue Porselein, à Anderlecht.
Bienvenue chez les Belges !


fen.GIF

Dulle GRIET "Les fenètres murmurent" Presse de la cité.  



7/10
2ème volet des "Mystères de Bruxelles", j'avais hâte de me plonger de nouveau dans l'ambiance de la capitale belge.
Je me suis donc lancée, et pouf ! j'avais déjà fini.
J'ai retrouvé avec plaisir les personnages hauts en couleur du 1er tome : Lilas, Serge, Stu..
Ainsi que de nouvelles têtes : un beau psychiatre et sa femme disons laide, une jeune handicapée choyée par son mari kiné, un violoncelliste autiste aux tendances nudistes, une bibliothécaire un peu perchée; tous ces personnages jouant un drôle de jeu, comme une sorte de ronde musicale.
De nouveaux lieux bruxellois, décrits toujours avec le même soin, donnant l'envie de s'y trouver.
Un petit bémol cependant : l'intrigue m'a un peu déçue ; moins haletante, moins fournie, moins construite que la précédente.
J'ai néanmoins passé un excellent moment de lecture grâce au talent de l'auteur et de son écriture fluide et prenante.

Repost 0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 09:00

Lin Fox a dix-sept ans quand son père, un historien anglais, décide de s’installer avec sa famille dans un village allemand isolé. Il espère y retrouver les célèbres vitraux médiévaux d’Allerheiligen, disparus depuis des siècles et dont la découverte lui assurerait fortune et gloire. Mais les habitants ne partagent pas son enthousiasme : pour eux, les vitraux sont maudits. Selon la légende, un démon les hanterait et tuerait ceux qui s’en approchent.
Superstition ? Pourtant, dès le jour de leur arrivée, Lin découvre le corps d’un vieil homme, entouré d’éclats de verre… Bientôt les cadavres s’accumulent, et la vie de la jeune fille vire au cauchemar. Elle se lance à son tour dans la quête aux vitraux, persuadée qu’ils la mèneront au tueur. Mais ce n’est pas sans danger, et Lin danse avec le diable. Pourra-t-elle arrêter la malédiction et sauver sa famille ?

 

 

le-demon-du-vitrail-3325192-250-400.jpg

 

Helen GRANT :"Le Demon du vitrail" edition Michel Lafon, 395 pages, 19.50€

 

6,5/10
Un thriller sympathique sous fond de légende médiévale. L'intrigue est bien menée et l'écriture est très fluide, le livre se lit donc très facilement et très vite. Une relation plus approfondie des deux soeurs aurait été sans doute appréciable. Le final laisse planer une suite qui pourrait être intéressante.
Une lecture agréable.

Repost 0
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 10:19

Ils sont banquiers, agents immobiliers, rentiers, aristocrates, des gens en tout point respectables.
Ce sont aussi des assassins.
Ils ont préparé leur crime avec le plus grand soin, aucun détail ne semble leur avoir échappé. Comment pourrait-on les soupçonner?
D ailleurs l enquête piétine, et le dossier finit par attérrir dans le Service des Affaires classées....jusqu'à ce qu'un grain de sable vienne attirer l'attention de
l inspecteur Rason.

roy

Roy VICKERS "Services des Affaires classées. 36 crimes presque parfaits." Omnibus éditions, 852 pages, 27 euros.

7,5/10
Original! Les histoires se déroulent au début du XXeme siècle et montrent les méthodes et raisonnements de Scotland Yard a l'époque. Le fait qu il s'agisse de
plusieurs nouvelles permet de lire des histoires courtes ( d'une trentaine de pages) quand on a un moment. ( Le livre fait quand même 852 pages)
Point particulier, il s'agit d'un roman inversé: l'auteur nous livre le nom du meurtrier dès le premier paragraphe, ce qui peut déplaire à certains.... L intérêt se trouve dans le cheminement de l'assassin, et surtout de l'inspecteur Rason qui, parfois aprés des années trouve l'erreur fatale du meurtrier.
Se lit très facilement, écriture agréable.

Repost 0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 00:00

Dans une rue sombre de Manhattan, très tard dans la nuit, une jeune femme est agressée par un homme armé d’un couteau. Jonah, un étudiant en médecine surmené, vole à son secours et tue accidentellement l’agresseur. Pendant que les médias font de lui un héros, le procureur s’interroge sur son geste héroïque. La victime, quant à elle, veut retrouver son sauveur et tient à lui montrer sa reconnaissance. Les événements s’enchaînent, et Jonah est entraîné dans une spirale terrifiante. S’il est vrai qu’aucune mauvaise action ne demeure impunie, le châtiment de Jonah ne fait que commencer…
Jesse Kellerman est né à Los Angeles. Son premier roman publié en France, Les visages, connut un succès immédiat en librairie, remporta le grand Prix des Lectrices de Elle en 2010 dans la catégorie policier et figura pendant plus de 40 semaines dans les classements des meilleures ventes. Jesse Kellerman vit en Californie avec sa femme et leur fils.

kellerman_jusqua_la_folie_s.jpg



9/10
Ou comment être très mal récompensé après une bonne action ....
L'engrenage est enclenché et la folie envahit la vie bien réglée de Jonah Stern. L'histoire se déroule lors de ses études de médecine et cette réalité très crue sous tend le roman. Écriture talentueuse, portraits et atmosphères peints avec humour et / ou réalisme. Belles montées d'angoisses pour lui, ses copains, sa famille et ... le lecteur. Qui va sauver Jonah?

Repost 0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 21:32

Paul Serinen est une sorte d'Arsène Lupin des temps modernes. Solitaire, discret et audacieux, il a réalisé un coup de maître. Il laisse derrière lui un diamantaire piqué au vif et un butin dissimulé avec son revolver sous sa véranda. Depuis, sa belle demeure d'Etretat a changé de propriétaires. Mais le passé n'est pas fait pour rester enterré...

mort.JPG



4/10
Lecture pénible et décevante. Dommage car quelques bonnes idées mais je n'ai pas du tout aimé l'écriture. Les trois narrateurs successifs s'expriment à la première personne et le "je" est lassant. Les aller-retour dans la chronologie tronçonnent l'histoire sans rien apporter de plus. La platitude des mots endort.

Repost 0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 21:29

17 novembre 2011. L'architecte Arnaud Vandenbroeck quitte la prison de Lantin au terme de quinze ans de réclusion, pour un inceste qu'il a toujours contesté.
18 novembre. Serge Zwanze, ex-inspecteur de police de Bruxelles, aujourd'hui en pleine déroute, se recueille devant la tombe de sa femme. Il ne s'est jamais remis de sa mort. Accidentelle ?
19 novembre. L'inspecteur Lilas Klaus, jeune flic rebelle, est investie de l'enquête sur l'assassinat du juge Lannoye, celui-là même qui a envoyé Vandenbroeck en prison.
Il faudra sept jours et quatre cadavres de plus pour que les inspecteurs Klaus et Zwanze trouvent le fin mot de cette histoire belge et ténébreuse, entre imbroglio familial, crimes en série et piste maçonnique, le tout sur fond de crise entre Flamands et Wallons.
Bienvenue chez les Belges !

meurtres
 
Dulle GRIET "Petits meurtres chez ces gens-là" Les Mystères de Bruxelles, Presse de la Cité, 20 Euros.
 


8/10
Bienvenue en Belgique !
Une intrigue solide, qui tient en haleine, ponctuée de rebondissements.
Des personnages hauts en couleur et attachants.
Bruxelles, qui devient un personnage à part entière.
Les natifs apprécieront sans doute de lire cette description si chaleureuse de leur ville : les autres développeront peut-être l'envie soudaine d'aller visiter la
capitale belge.
Pour ma part, j'adorerais découvrir le bistrot "Le Père Faro", tenu par Stu, commissaire divisionnaire à la retraite, et tailler le bout de gras avec lui.
Une leçon de bruxellois qui m'a fait largement sourire, et une leçon d'histoire m'éclairant sur le conflit entre flamands et wallons.
Un polar rythmé, cohérent, instructif et passionant !
J'ai passé un excellent moment durant cette lecture, et attends avec impatience de lire....la suite ?
En effet, ce premier ouvrage serait le début d'une série intitulée "Les mystères de Bruxelles".
Et pour ajouter un peu de mystère justement, qui se cache derrière le pseudonyme Dulle Griet ?
Quel qu'il (ou elle) soit, j'ai hâte de lire son prochain polar.
Bouquin vivement conseillé !

Repost 0
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 21:26

Brocéliande, terre de légendes et de merveilleux. Mais aussi de morts violentes, d’extrémismes politiques, de rivalités entre villages…
Déjà quatre cadavres retrouvés en forêt. Massacrés par un animal, à ce qu’on murmure. Ce n’est pas bon pour le tourisme. C’est dans cette ambiance moins qu’hospitalière que débarque Zébulon Mauer, capitaine de police réaffecté à Rennes. Sa hiérarchie parisienne s’en serait débarrassé pour corruption.
Trop chic, trop futé, trop laid avec sa cicatrice qui lui dévore le visage, Mauer n’est pas sympathique. Sûrement malhonnête. Mais très compétent. Et il ne croit ni aux monstres de légendes, ni aux honnêtes paysans, ni aux politiques sans reproches.
Ce n’est pas pour rien qu’il est vite surnommé le Morc’hast, ce grand requin bleu, terreur des mers indispensable à l’écosystème. Ce prédateur d’autres prédateurs…
 
 

les-pendus-du-val-sans-retour-paulin-frederic-paulin-978236
 
  7/10
- Un flic ripoux au nom improbable (et à l'improbable l'histoire)
- Un boeuf-carotte alcoolique et pugnace
- Des bretons... bretons !
- Des gitans au langage chatié ("mange tes morts !!")
- Un gendarme bien tranquille...
Le tout se jouant sur la terre "magique" de Brocéliande, autour d'une intrigue bien étrange.
Un ouvrage qui se laisse lire avec plaisir, et rapidement, mais où les personnages ont bien plus de caractère que l'intrigue elle-même.
Un point négatif : toutes les questions soulevées n'obtiennent pas les réponses attendues... frustrant !

Repost 0