Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polars.etc.
  • Polars.etc.
  • : Blog pour les amateurs de polars et thrillers...ainsi que pour ceux qui veulent découvrir la criminologie...
  • Contact

Boss

  • Polars Etc
  • http://polars.etc.over-blog.com/
  • http://polars.etc.over-blog.com/
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 18:25

Le jour où Alfred découvre une mystérieuse mallette gris métallisé remplie de billets, son sang ne fait qu’un tour :
« Je suis riche... Putain, je suis riche ! »
Chaque liasse comprend vingt billets de cinq cents, il y a trois cents liasses serrées les unes aux autres.
Pour conserver cet argent, il va lui falloir être très prudent, très méfiant...
Que veut cet homme qui descend nonchalamment à la cave ? Et si c'était le propriétaire de la mallette venu pour récupérer l'argent ?
Une seule alternative pour « régler » le problème. Et après ?
Fuir pour garder cet argent « tombé du ciel », quitte à abandonner sa femme et sa fille, quitte à faire encore bien pire.

 

  sol.png

 

 Richard GEINDRE: "Solipsisme, les clés des enfers", Editions Beaurepaire, 165 pages, 17 euros.

 

5/10

L'idée principale est intéressante, le personnage principal découvre une forte somme d'argent que va-t-il faire? Il organise sa fuite et pendant son périple, nous apprenons à le connaître, lui son adolescence, sa noirceur, ses agressions passées, sa famille. Ce personnage n'est pas joli- joli, s'il est réfléchi, son plaisir et ses désirs passent avant tout. L'homme va basculer dans un cercle vicieux, tuant tout ce qui bouge ou presque. Cela reste bien écrit dans un rythme assez rapide.

Concernant les côtés négatifs, certains aspects sont assez peu réalistes (notamment les meurtres dans l'aeroport et les avions). Entre le récit de ses fantasmes, de ses ébats, de ses agressions sous GHB, et ses viols suivis de meurtres voir re-suivi de viol, etc etc...cette accumulation de scènes "érotiques" devient lourde et m'a dérangé. On se retrouve a plusieurs reprises dans un véritable film X qui se termine en bain de sang. Je pense que l'on peut décrire le côté sombre voir pervers d'un homme ou son plaisir,  sans retrouver le mot sperme et éjaculation toutes les 2 pages. Un côté un peu moins cru et redondant aurait été appréciable. C'est en ça que je qualiferai ce roman de très "masculin".

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires