Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polars.etc.
  • Polars.etc.
  • : Blog pour les amateurs de polars et thrillers...ainsi que pour ceux qui veulent découvrir la criminologie...
  • Contact

Boss

  • Polars Etc
  • http://polars.etc.over-blog.com/
  • http://polars.etc.over-blog.com/
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 09:30

Pourquoi faudrait-il qu'une femme soit belle pour être aimée ? Quand Lucien Raskin lui pose la question, Georgette Vanderbiest est aux anges. Quelques jours plus tard, elle est égorgée.
En cette période de carnaval, c'est à l'inspecteur Lilas Klaus et à son acolyte Serge Zwanze qu'il revient de faire tomber les masques pour dévoiler le visage du meurtrier. Or, des masques, il y en a. Un mari trop séduisant. Un ami trop entreprenant. Une handicapée trop belle. Une bibliothécaire trop ingénue. Sans
oublier un violoncelliste qui consacre ses soirées à jouer de son instrument, nu, face à sa fenêtre qui ouvre sur le lieu du crime.
Elle est pourtant bien paisible, cette minuscule rue Porselein, à Anderlecht.
Bienvenue chez les Belges !


fen.GIF

Dulle GRIET "Les fenètres murmurent" Presse de la cité.  



7/10
2ème volet des "Mystères de Bruxelles", j'avais hâte de me plonger de nouveau dans l'ambiance de la capitale belge.
Je me suis donc lancée, et pouf ! j'avais déjà fini.
J'ai retrouvé avec plaisir les personnages hauts en couleur du 1er tome : Lilas, Serge, Stu..
Ainsi que de nouvelles têtes : un beau psychiatre et sa femme disons laide, une jeune handicapée choyée par son mari kiné, un violoncelliste autiste aux tendances nudistes, une bibliothécaire un peu perchée; tous ces personnages jouant un drôle de jeu, comme une sorte de ronde musicale.
De nouveaux lieux bruxellois, décrits toujours avec le même soin, donnant l'envie de s'y trouver.
Un petit bémol cependant : l'intrigue m'a un peu déçue ; moins haletante, moins fournie, moins construite que la précédente.
J'ai néanmoins passé un excellent moment de lecture grâce au talent de l'auteur et de son écriture fluide et prenante.

Partager cet article

Repost 0

commentaires