Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polars.etc.
  • Polars.etc.
  • : Blog pour les amateurs de polars et thrillers...ainsi que pour ceux qui veulent découvrir la criminologie...
  • Contact

Boss

  • Polars Etc
  • http://polars.etc.over-blog.com/
  • http://polars.etc.over-blog.com/
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 18:50

Âmes sensibles s'abstenir : Un nouvel auteur choc qui va bousculer le polar français ! Paolo, guitariste dans un groupe de rock underground qui vit à la Goutte-d'or, est dans la mouise : il a emprunté des sous à des caïds de son quartier et n'a aucun moyen de les rembourser, malgré leurs menaces de plus en plus violentes. Heureusement, il trouve un plan en or : faire de la filature pour un détective privé. C'est ainsi que Paolo se retrouve à suivre Birdy, toute jeune femme de milieu aisé qui a tout plaqué pour vivre avec un groupe de squatteurs. Sa famille est très inquiète. Paolo découvre avec stupéfaction que Birdy mène une vie encore plus sombre et destructrice qu'il n'y paraît. En toile de fond, une crise sanitaire explose. Des douzaines de jeunes meurent en revenant de soirée après avoir consommé une nouvelle pilule bleue qui fait fureur. L'inspecteur Ibanez, gitan d'origine, est chargé de l'enquête. Bientôt, tout le monde s'arrache cette nouvelle drogue, sorte de "roulette russe chimique" qui donne lieu à des fêtes clandestines des plus dérangeantes. Birdy y est mêlée aussi, et Paolo se retrouve à son tour embringué dans un univers de débauche sexuelle insoupçonnable, et dont les manettes s'avèreront tenues par des groupuscules aux idées plus que radicales. Ibanez comprend que Paolo peut l'aider à boucler l'affaire. La mission du musicien prend alors une tout autre allure pour mettre un terme aux ravages d'une drogue qui cible la jeunesse française.

Franco MANNARA "Je m'appelle Birdy" Editions Calmann-Lévy, 413p, 19.90€

Franco MANNARA "Je m'appelle Birdy" Editions Calmann-Lévy, 413p, 19.90€

5.5/10

Pour un premier roman, je dirais que l'écriture est plutôt prometteuse. Le développement de l'intrigue est intéressant. Le ton, le caractère, les comportements des personnages avec tous leurs travers sont justes.

L'univers rock/trash est assez réaliste et bien rendu. Par contre, l'univers policier l'est beaucoup moins. Les méthodes d'Ibanez, son travail en solo sont loin des techniques de la police actuelle.  Par ailleurs, quand on sait que la Crim va déménager du 36 quai des orfèvres au Batignolles, on doit savoir que cela fait belle lurette que le grade "d'inspecteur" n'existe plus et a été remplacé par celui de lieutenant! Alors je sais bien que certains ont la nostalgie des appellations, et méthodes d'antan mais il faut vivre avec son temps.

D'autres bémols sont à dénombrer:

- Certains dialogues sonnent un peu creux.

- Trop de scènes de sexe. Trait qui révèle une écriture très masculine, qui m'a agacé et qui n'apporte rien au roman. Je veux bien qu'il y est quelques scènes et références surtout dans l'univers choisi par l'auteur mais de la nuance à ce niveau aurait été nécessaire. La suggestion est parfois plus pertinente... Sérieusement, et excusez la vulgarité de mes prochains mots: qu'est-ce qu'on suce "des *ites" et des "c**ttes" dans ce roman! Celles concernant Birdy, son passé, son présent, sont cohérentes et certaines histoires du héros principal Paolo auraient pu être supprimées. Celles des personnages secondaires Masta, Vinoval, sont carrément inutiles.

- Par ailleurs, l'auteur a pris le parti de choisir un univers très sombre, pour ne pas dire glauque, avec des personnages atypiques, drogués, torturés. L'ambiance déjà lourde est surchargée par des scènes que je qualifierais d'anecdotiques, superficielles et qui n'amène donc rien au roman. Il faut savoir garder des idées de personnages sous le coude pour d'autres ouvrages. ..Par exemple celui de Vinoval, loin d'être inintéressant, mais sa spécificité (que je vous laisse découvrir par vous même)  et les pages expliquant ses petites virées n'apportent rien à l'intrigue. Qui plus est, cela plombe encore le texte de scènes de cul dont on se serait bien passé.

Un roman qui n'est pas dénué d'intérêt et qui reste divertissant.

 

Exemplaire reçu par service de presse.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires