Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polars.etc.
  • Polars.etc.
  • : Blog pour les amateurs de polars et thrillers...ainsi que pour ceux qui veulent découvrir la criminologie...
  • Contact

Boss

  • Polars Etc
  • http://polars.etc.over-blog.com/
  • http://polars.etc.over-blog.com/
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 10:40

Bienvenue à Carson Mills, petite bourgade du Midwest avec ses champs de coquelicots, ses forêts, ses maisons pimpantes, ses habitants qui se connaissent tous. Un véritable petit coin de paradis… S’il n’y avait Jon Petersen. Il est ce que l’humanité a fait de pire, même le Diable en a peur. Pourtant, un jour, vous croiserez son chemin. Et là…

Réveillera-t-il l’envie de tuer qui sommeille en vous ?

Maxime CHATTAM "Que ta volonté soit faite" Editions Albin Michel, 368 pages, 21.90€

Maxime CHATTAM "Que ta volonté soit faite" Editions Albin Michel, 368 pages, 21.90€

2/10

Dès l'entame,  l'auteur annonce la couleur : VIOLENCE !
Si jusqu'à présent Chattam avait réussi à doser subtilement ce concept, il tombe ici dans le sordide. 
Effectivement,  de la violence,  on en aura à toutes les sauces. Les scènes se succèdent, accumulant tout ce qu'il y a de pire : viols, meurtres,  torture,  violences psychologiques et j'en passe.
On nous promet cependant, en quatrième de couverture, une fin spectaculaire.En effet,  après cette avalanche d'horreurs, on attend une réponse,  une explication. Et bien j'attends toujours. 
Je suis restée sur ma fin et plus que dépitée par cet épilogue sans intérêt. 
L'ensemble du livre reste toutefois bien écrit, la lecture est fluide comme d'habitude, mais il ne s'agit là que des deux seuls points positifs de l'ouvrage. 
La cerise sur la gâteau étant celle-ci :quelques semaines auparavant, j'ai lu un excellent roman noir : "le diable tout le temps " de Donald Ray Pollock.
L'une des parties du roman concerne un père et son fils. Et quel ne fut pas mon étonnement de découvrir à travers l'histoire de Jon Peterson et de son fils Riley, les mêmes scènes,  les mêmes tableaux et la même ambiance que pour Willard et son fils, personnages de Pollock.
Impression de déjà -vu...
La scène du charnier d'animaux aura fini de confirmer cette sensation de plagiat qui m'a poursuivie tout le long de ma lecture. 
Malgré la sympathie certaine que j'ai envers Chattam et l'ensemble de ses ouvrages,  cet opus m'aura profondément déçue. 
Je ne le recommanderai donc absolument à personne.
 
 
Exemplaire reçu par service de presse

Partager cet article

Repost 0

commentaires