Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polars.etc.
  • Polars.etc.
  • : Blog pour les amateurs de polars et thrillers...ainsi que pour ceux qui veulent découvrir la criminologie...
  • Contact

Boss

  • Polars Etc
  • http://polars.etc.over-blog.com/
  • http://polars.etc.over-blog.com/
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 10:39

Le roman est articulé autour d’une double enquête : l’une visant un tueur atypique, imprévisible, parfois dément, parfois rusé ; l’autre explorant les enjeux politico-économiques de la Russie de Poutine au travers d’une famille russe qui a connu l’enfer stalinien puis le dégel soviétique. Au centre un flic marié à une riche avocate, le produit même de la réussite américaine, qui découvre sidéré la faille de sa propre histoire.

Policier de San Francisco, Boris Berezovsky est sur la piste de Ferris Holme, psychopathe d’un type particulier, victime du syndrome de Klinefelter (en apparence débile mais très manipulateur). Ferris a tué plusieurs fois, ne laissant aucune trace qui puisse l’accuser, et poursuivant sa route erratique. Mais Boris a d’autres problèmes, en particulier avec son père Vladimir, juif russe anarchiste arrivé aux USA à quinze ans en 1953 et d’un anticommunisme plus que virulent. Ce dernier a un passé plus qu’équivoque, dont il n’a jamais parlé à Boris.

Maud TABACHNIK "Danser avec le diable" Editions Albin Michel, spécial suspense, 390 p 20,90 €

Maud TABACHNIK "Danser avec le diable" Editions Albin Michel, spécial suspense, 390 p 20,90 €

7/10

Les deux premiers chapitres présentent les antagonistes du roman : Holme, le psychopathe, en pleine « action », et Boris Berezovsky, le policier, appelé avec son second, Xi, sur les lieux du meurtre. Très vite, l'action se complique car son père, Vladimir Berezovsky n'a pas tout dit de sa vie et de sa famille à son fils. Intimement convaincu de la culpabilité de Ferris Holme, Boris poursuit sa piste sanglante mais il ne découvre que peu à peu le passé familial.

Ce roman donne la possibilité à l'auteur d'apporter des informations sur la passé des personnages et ,par extension, celui des Etats Unis ou de l'ex-URSS. Si tout ce qui se rattache au psycopathe est très bien fait et assez stressant car le meurtrier est particulièrement habile à jouer les demeurés, j'ai trouvé Boris un peu inconséquent. Ses maladresses vont coûter cher !

 

Exemplaire reçu par service de presse

Partager cet article

Repost 0

commentaires