Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polars.etc.
  • Polars.etc.
  • : Blog pour les amateurs de polars et thrillers...ainsi que pour ceux qui veulent découvrir la criminologie...
  • Contact

Boss

  • Polars Etc
  • http://polars.etc.over-blog.com/
  • http://polars.etc.over-blog.com/
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 14:18

L’homme qui tue les gens, l’innukaknaaluk en inupiat, la langue parlée par la communauté esquimau du Nord de l'Alaska, c'est le méchant.
Dans le paisible bourg de Chuchki, dans la baie du même nom, la police n'a à régler, en général, que des histoires de bagarres à la sortie du bar du coin, où les autochtones, un peu désœuvrés, sont bien trop alcoolisés. Il faut dire que c'est difficile, pour ces tribus de pêcheurs de baleine et de phoques, de s'adapter à la vie moderne, à l’américaine. Alcool, chômage, obésité, ennui, misère sociale, violences conjugales sont leur banal quotidien. Depuis peu pourtant, la corporation internationale GeoNord a ouvert une mine au nord de Chuchki, la Gray Wolf, accessible en avion ou, si la glace est assez solide, en motoneige. Elle a donc offert du travail pour de nombreux habitants, privilégiant les embauches locales.
C'est dire que Nathan Active, state trooper de son état, s'ennuie ferme. Il rêve d'une mutation à Anchorage, la capitale où il a grandi, adopté par des Blancs qui l'ont élevé après que sa mère, âgée de 16 ans à l'époque, l'a abandonné. Pourtant, tout va changer pour Nathan. À quelques jours d'intervalle, deux hommes sont retrouvés morts, après avoir mis fin à leurs jours. Deux suicides dans la même semaine, ça fait beaucoup pour une petite ville comme Chuchki. Interrogeant les témoins, Active tombe sur Tillie, une vieille clocharde complètement imbibée. Elle le prévient : c’est l’innukaknaaluk le responsable. Or une chose est sûre : le point commun entre les deux suicidés, c’est qu’ils étaient l’un et l’autre des employés a priori comblés de la Gray Wolf...

Stan JONES "L'homme qui tue les gens" Editions du masque, 223 pages,

Stan JONES "L'homme qui tue les gens" Editions du masque, 223 pages,

7.5/10

Voilà un petit polar agréable qui nous transporte et nous immerge en Alaska!

Nathan Active est un State trooper affecté à Chukchi. La vie est difficile dans cette ville où le climat est rude et où la pauvreté est de mise. Rien d'étonnant donc à ce qu'un esquimau se suicide. Mais lorsqu'un deuxième corps est retrouvé...le policier doute. Il mène alors son enquête et commence a s'intéresser de près à la mine qui a permis a de nombreux habitants de trouver un travail et d'améliorer leur niveau de vie...

L'auteur nous propose un roman intelligent, équilibré qui nous dépayse au fil des pages avec la description tout au long de l'intrigue de l'Alsaka, de ses paysages, de son vent d'ouest glacial, de sa glace dure, de ses habitants les "Inupiaq"  et de leur mode de vie... sans oublier d'intégrer quelques bribes de leur langage.

Un polar efficace qui se lit à toute vitesse.

 

Exemplaire reçu par service de presse

Partager cet article

Repost 0

commentaires