Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polars.etc.
  • Polars.etc.
  • : Blog pour les amateurs de polars et thrillers...ainsi que pour ceux qui veulent découvrir la criminologie...
  • Contact

Boss

  • Polars Etc
  • http://polars.etc.over-blog.com/
  • http://polars.etc.over-blog.com/
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 11:16

– Vous ne croyez pas que nous sommes confrontés à un phénomène de type Wikileaks ? Des militants de la transparence à tout prix qui dénonceraient ceux qui mènent les actions secrètes de l’État ? s’enquit le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur.
– Je ne pense pas, même si le principe est le même : utiliser des indiscrétions, des dénonciations. Ici, le but n’est pas de déballer la face cachée de la diplomatie ou de l’action de l’État. Ce sont des hommes que l’on désigne et non leurs actions spécifiques. Tous les grands pays ont des services secrets. Rien de scandaleux à cela. De plus, dans cette
affaire, on incite à les tuer et il y a des gens pour le faire. On est loin de la pseudo-transparence libertaire. C’est de lynchage que nous parlons.

Adrien Laurent, ancien officier du service action de la DGSE, voit tomber ses compagnons victimes de bandes d’assassins au profil de clones. Personne ne sait d’où viennent les coups, ni à quelle logique ils répondent. Bientôt traqué comme ses frères d’armes, il doit fuir et mettre à l’abri sa compagne, Anita Chan, grand reporter de télévision, dont les enquêtes en cours semblent offrir une piste d’explication. Mais ce serait compter sans les ressources des États pour pratiquer le billard à plusieurs bandes. Pris dans une tornade qui déstabilise l’État, Adrien ne peut plus compter que sur lui-même et quelques amis fidèles pour sauver sa peau et celle de la femme qu’il aime. Mais que pèse un ancien espion dans le jeu des puissances ?

Daniel HERVOUËT "Le Grand Sacrifice" Editions du Rocher 390 pages, 23.90€

Daniel HERVOUËT "Le Grand Sacrifice" Editions du Rocher 390 pages, 23.90€

7.5/10

Revoilà Adrien Laurent, ex agent du service action de la DGSE, dans une nouvelle aventure. On retrouve notre héros dans un moment douloureux suite à la mort violente de l'un de ces anciens collègues.

En parallèle, la journaliste Anita Chan, la compagne d'Adrien travaille sur un sujet brûlant. Elle est témoin, avec son équipe, des trafics et de la loi de la banlieue de Sevran.

Ces deux affaires finiront par se rejoindre habilement.

Un volet différent de "BURMA CLUB" mais qui est tout aussi bien mené. Cette fois, les morts s'enchaînent avec une violence inouïe, les encapuchonnés en scooters n'ont visiblement peur de rien. Couteaux, armes de guerre, cocktails Molotov...les meurtriers mettent le paquet pour en venir à leur fin. Les assassinats des anciens agents de la DGSE sont sanguinolents, barbares et sans pitié. Adrien fait parti des agents visés et avant d'avoir pu bénéficier du système de protection de la boîte, il est témoin de la mort de l'un de ses anciens collègues. Il sauve de justesse la fille de ce dernier et sa propre vie et doit se planquer un moment.

Dans ce roman on retrouve d'anciens personnages (Luigi, Guelques, La boule...) mais on en découvre aussi de nouveaux comme Léa, ancienne du service SA reléguée dans un bureau. L'auteur attache de l'importance à la psychologie de ses personnages tout en menant son intrigue à un rythme plutôt soutenu.

L'histoire ne reste pas isolée en France, l'auteur a su créer une intrigue qui trouve sa source ailleurs. Iran, Chine, Tunisie...beaucoup de pays sont mêlés à l'affaire.

En partant d'un constat peu réjouissant: celui de nos banlieues problématiques, l'auteur propose une théorie plutôt originale et qui tient la route.

Il y a sans doute un parti pris concernant l'état des banlieues françaises qui ne plaira pas à certains lecteurs. Mais il faut savoir appeler un chat un chat...

L'auteur nous offre donc une intrigue bien ficelée et qui ne manque pas de rythme.

Un thriller efficace, et bien réalisé qui m'a fait passer un bon moment.

 

Exemplaire reçu par service de presse

Partager cet article

Repost 0

commentaires